A la UNE

Des négociations pour le retour à la paix entre le Mali et l’Azawad se déroulent à Alger depuis de longs mois sous les auspices du gouvernement algérien. Selon nos informations, un accord dit de paix serait sur le point d’être signé entre les mouvements politico-militaires de l’Azawad et le gouvernement malien.
09 nov - 21:41
Mahamadou Djeri Maiga, vice-président du MNLA, s'exprime à Alger, le 16 juillet 2014, dans le cadre des négociations de paix au Mali.
En Algérie, les mouvements du nord du Mali et les autorités de Bamako se sont assis ensemble autour de la table des négociations, hier, samedi 22 novembre. Des négociations en vue d’un accord de paix, effectuées en présence des membres de la médiation internationale. Et si les participants se...
24 nov 2014
Vue générale à l'ouverture du second round de négociations inter-maliennes, le 1er septembre 2014. AFP PHOTO / FAROUK BATICHE
En Algérie, les négociations de paix inter-maliennes ont repris officiellement hier, jeudi. Mouvements armés du nord et gouvernement de Bamako doivent discuter avec la médiation du texte qui doit servir de base pour un accord de paix définitif. Hier, lors de la séance d’ouverture, la communauté...
21 nov 2014
Niamey - Une localité de l'ouest du Niger proche de la frontière malienne a été attaquée mercredi soir par des jihadistes, qui ont tué au moins un militaire nigérien, a-t-on appris jeudi de sources concordantes.
L'assaut a été revendiqué auprès de l'AFP à Bamako par le porte-parole du Mouvement...
20 nov 2014
Le président malien Ibrahim Boubacar Keita, 17 novembre 2014. REUTERS/Joe Penney (MALI - Tags: POLITICS HEALTH DISASTER) | JOE PENNEY / REUTERS
L’ouverture des négociations entre le gouvernement malien et les mouvements politico- militaires du Nord Mali le 1er septembre 2014 à Alger laissait espérer un processus de retour durable à la paix.
19 nov 2014
Des combattants fidèles au général Haftar à l'est de Benghazi, le 24 octobre. REUTERS/Stringer
En à peine un mois, cette deuxième offensive lancée par les forces du général Haftar, le 15 octobre dernier, a déjà fait au moins 340 morts selon un décompte recueilli par l'AFP. Un décompte sans doute en dessous de la réalité notamment parce qu'il repose sur des sources hospitalières du Croissant...
18 nov 2014

Pages

S'abonner à Flux de la page d'accueil