A la une

A la une

Il est d’abord essentiel de rappeler que c’est le non-respect par l’Etat malien des précédents accords conclus avec l’Azawad depuis les années 1990 et l’état d’abandon à la pauvreté et aux trafics en tous genres dans lequel ont été laissées les régions du « nord-Mali », qui ont provoqué la révolte des populations de l’Azawad et qui les ont conduites à créer le Mouvement National de Libération de l’Azawad (MNLA). Ce dernier, composé de citoyens-combattants a très vite conquis tous les territoires de l’Azawad et s’apprêtait à instaurer la « République de l’Azawad » au nord du fleuve Niger.
14 mai - 21:03
Sidi Brahim Ould Sidati, représentant de la Coordination des mouvements de l'Azawad, signant l'accord de paix d'Alger au Mali, le 20 juin. © Habibou Kouyaté/AFP
Jeune Afrique : Après la signature de l’accord d’Alger à Bamako, le 20 juin, la confiance est-elle de retour entre les parties ?
01 juil 2015
Pour Zahabi Ould Sidi Mohamed, le ministre malien de la Réconciliation, le redéploiement de l'armée régulière à Ménaka ne va pas à l'encontre de l'accord de paix. AFP /FADEL SENNA
Les ex-rebelles de la CMA dénoncent un redéploiement « trop rapide » qui va « à l'encontre de l'accord de paix ». Le 21 juin dernier, au lendemain de la signature de l'accord par les groupes rebelles, l'armée malienne circulait à nouveau à Ménaka. Patrouillant dans la ville en coordination avec...
30 juin 2015
Manifestation de soutien aux habitants de Ménaka, à Bamako, le 2 mai 2015. AFP PHOTO / HABIBOU KOYATE
Les soldats maliens, jusque-là cantonnés dans leur camp, circulent à nouveau à Ménaka depuis dimanche.
24 juin 2015
Sidi Brahim Ould Sidati, un dirigeant du Mouvement arabe de l'Azawad (MAA), signe le 20 juin à Bamako l'acord de paix au Mali déjà intériné en mai par le gouvernement et la médiation internationale (Photo Habibou Kouyate. AFP)
La rébellion à dominante touareg du nord Mali a enfin signé ce week-end à Bamako l’accord de paix, dit accord d’Alger. Cet accord avait été entériné en mai entre le gouvernement et les groupes dits de la «Plateforme.» après neuf mois de négociations sous la médiation d’Alger. Il est censé tourner...
23 juin 2015