A la UNE

Décidément, l’Etat malien peine à trouver ses marques et à se hisser à la hauteur de ses responsabilités à l’égard des populations placés sous sa protection et de la communauté internationale.
L’initiative du Premier ministre, Moussa Mara, de se rendre à Kidal, malgré les avis exprimés sur l’opportunité de cette visite, relevait d’un manque total de sens politique. Il faut dire que le Président de la République malienne en personne déclarait auparavant qu’il ne négocierait pas, alors que le MNLA (Mouvement Nationale de Libération de l’Azawad), le HCUA (Haut conseil pour l'unité de l'Azawad) et le MAA (Mouvement arabe de l'Azawad attendaient depuis des mois que le nouveau gouvernement se décide enfin à reprendre le cours de ces négociations comme le prévoient les accords de Ouagadougou de juin 2013. Il s’agit de la seule voie possible pour décider de manière durable de l’avenir des rapports entre le Mali et l’Azawad.
26 mai - 22:16
Abdoulaye Diop, ministre des Affaires étrangères et de l'Intégration africaine du Mali, le 16 juin 2014 à Alger.
Les deux parties ont aussi signé une "feuille de route" ayant pour objet "la mise en place d'un cadre pour des négociations de paix pour permettre l'émergence d'une solution globale et négociée", selon un document consulté par l'AFP.
25 juil 2014
Carte de situation de la zone de crash du vol Air Algérie AH 5017. | Le Monde.fr
Après une journée de recherches, les débris du vol AH 5017 d'Air Algérie ont été localisés, tôt vendredi 25 juillet, dans la région de Gossi dans le nord-est du Mali, près de la frontière avec le Burkina Faso. Il n'y a aucun survivant parmi les 118 personnes (le bilan de 116 a été ramené à la...
25 juil 2014
Mahamadou Djeri Maiga, vice-président du MNLA et sa délégation, à Alger, le 16 juillet 2014. AFP PHOTO/FAROUK BATICHE
À Alger, les groupes armés du Nord et les représentants de l'Etat malien sont tombés d'accord sur une feuille de route en vue d'une solution négociée à la crise. Un calendrier de négociations a été fixé. Il s’agit d’un premier succès, pour Alger, à l’issue de négociations compliquées.
25 juil 2014
Une réunion de crise doit se tenir à l'Elysée ce vendredi matin. 51 Français se trouvaient à bord de l'avion, qui devait relier Ouagadougou, au Burkina Faso, à Alger, en Algérie.
25 juil 2014
La compagnie aérienne a annoncé jeudi avoir perdu le contact avec un avion parti de Ouagadougou pour Alger, 50 minutes près le décollage de l'appareil. Le contact a été interrompu lors du passage au dessus d'une zone non couverte par les radars, dans l'espace aérien malien, près de la frontière...
24 juil 2014

Pages

S'abonner à Flux de la page d'accueil